Les choix albums 2018 du Doc.

Le Top 10 du Dr.Pain

Les 10 mentions du Dr.Pain
01.
The Monolith Deathcult
V2-Vergelding
01.
Conan
Existential Void Guardian



02.
Behemoth
I Love You at your
Darkest

 

02.
Hate Eternal
Upon Desolate Dands
03.
Crescent
The Oder of Amenti

03.
Sodom
Partisan EP
04.
Hooded Menace
Ossuarium Silouhettes
Unhallowed
04.
Anaal Nathrackh
A New Kind of Horror
05.
Bloodbath
The Arrow of Satan
is Drawn
05.
Cast the Stone
Empyrean Atrophy
06.
Soulfly
Ritual

06.
Abysmal Grief
Blasphema Secta
07.
Krisiun
Scourge of the Enthroned
07.
Portal
Ion
08.
Voidhanger
Dark Days of the Soul

08.
On Thorns I lay
Aegean Sorrow

09.
Deicide
Overtures of Blasphemy


09.
Trinity Blast
Left Behind
10.
Voivod
The Wake
10.
Abysmal Torment
The Misanthrope

Blood Red Throne - Death Metal - Norvège, Kristiansand.

Fit to Kill 2019.

5,5/10

Mighty Music.

Disponible CD et LP, 13 septembre.

Écout
er ici.

C'est le neuvième album que BRT nous présentera, et rapellez vous que le précédent du nom de Union of Flesh and Machine était pas mal bon! Et bine justement, je crois que le groupe aura tout donner pour le précédent, et que pour Fit to Kill il aura manquer d'ingrédient pour abtenir la même saveur!

après 3 écoutes, mes oreilles me dient que ce nouvel opus sonne fade et surtout, donne l'impression d'avoir était fait pour se débarasser...(?) Ce n'est pas une cathastrophe loin de là, mais il n'est absolument pas à la hauteur de mes attentes. Cet album pourrait passé inaperçu facilement. La marche était peut-être haute versus Union of Flesh and Machine de 2016? Quoi qu'il en soit, les gars se sont probablement enfargés en voulant aller au niveau supérieur. Domage par ce que la présentation graphique était prometteuse, mais le contenu est éventé.

 

Omophagia - Technical Death Metal - Suisse, Zurich/Brésil.

646965 2019.

8/10

Unique leader Records.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.

C'est maintenant cette année, une "presqu'habitude" que de constater qu'il n'y a pas énormément de nouveautés Métal intéressantes proposés... En fait, comme déjà mentionné, il faut savoir chercher et creuser un peu plus pour dégotter quelques bons titres et pas nécessairement dans les ligues majeures! Mais ce constat, opporte ausi cette réflexion; Le métal est depuis une certain temps en métamorphose au niveau de sa diffusion et exposiotion. Les groupes n'ont plus l'obligation de passer par une étiquette (label) pour tout ce que cela concerne, ils peuvent le faire neux même, du moins en partie. D'accord "l'exposure" et la rentabilité de quantité ne sont pas les mêmes, mais ils ont plus de lattitude aisni.

De cette réflexion et ces recherches, peuvent en ressortir quelques trouvailles intéressantes et parfois surprenantes! Il en est ainsi avec cette nouvelle découverte, soit le groupe suisse (et brésilien) Omophagia. Formation que j'écoute pour la première fois, avec ce troisième album qui porte le titre de 646965 et dont j'ignore la signification, mis à part qu'il s'agit d'un code de couleur RGB.

Omophagia est le genre de groupe de Death Metal assez tranchant, donc sous une base plutôt technique. Cette formation dégage beacoup de puissance brute tout en ayant une bonnne structure qui par moments, devient relativement complexe. C'est sans détour et brutal, les pièces ne réinventent pas le genre, mais elles sont bonnes et efficaces! La qualité de production est suberbe et apporte un bel impact aux titres.

Que dire deplus, que la formation Omophagia est certainnement l'une des belles découvertes que j'aurai fait en cette année de disette musicale.

Entombed A.D. - Death & Roll - Suède, Stockholm.

Bowels of Earth 2019.

7,5/10

Century Media.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.


Décidément, L.G. Petrov et sa bande (les deux tiers est ex Entombed) sont beacoup plus productifs depuis leur départ d'Entombed, avec trois albums en pratiquement cinq ans, alors qu'Alex Hellid et Entombed n'ont à peu près rien fait depuis le dernier album studio du groupe parru en 2007, soit Sepent Saint-The Ten Amendment, alors que L.G. Petrov était d'ailleurs encore de l'alignement!

Ce troisème opus d'Entombed A.D. sort exactement du même moule que ces deux prédécesseurs; Même recette à tous les niveaux, même manque d'originalité et même soucis de production, soit correcte mais sans plus et rien de flamboyant. Résultat, du Entombed A.D. simple et efficace comme je m'y attendais! Du Death and Roll comme eux seul savent le faire, c'est à
dire bon!

Que dire deplus, si vous aimer Entombed A.D. vous continuerez à aimer Entombed A.D.!

Sacred Reich- Thrash Metal - U.S.A., Arizona.

Awakening 2019.

3,5/10

Metal Blade Records.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.


Sacred Reich, nous pouvons les compter parmis la liste de pionniers du Thrash Metal, pas en ce qui concerne la discographie, puisqu'il sagit uniquement du cinquième album en pas mal d'années d'existance; Excluant la pause de six ans entre 2000 et 2006, Sacred Reich aura vu le jour en 1985, donc cinq albums en 34 ans... Ce n'est pas ce qu'on peu qualifier être productif.

Quoi qu'il en soit, Awakening est selon mes critères et expériences musiacles, du "Soft Thrash Metal" s'apparantant beaucoup plus au Heavy Metal traditionnel qu'autre chose. Il ne tombe donc pas dans le créneau qui fait partie de mes genres préférés! Çela ne veut pas dire qu'il débute dès le départ avec deux prises au bâton. Je tente toujours d'être le plus impartiale possible. Mais ceci dit, dès le départ, la qualité de production ne passe le test pas haut la main! En fait, elle m'a déplue. Il manque beacoup de hauts médiums et de hautes fréquences dans le spectre audio. Très axé sur les bas moyens et basses fréquences, un peu fatiguant pour un audiophile... Mais au delà de cet aspect production, l'album est très ordinaire et ne possède aucune originalité. Toujours sur un "mid tempo", les pièces se succèdent platoniquement en donnant l'impression qu'elles ne diffèrent pas trop l'une de l'autre, comportant des titres un peu enfantin comme "Killing Machine" ou "Revolution" qui ont duent être employés des milliers de fois! À mes oreilles, cet album est très ennuyant.

Un album plutôt décevant à bien des niveaux pour un amateur de Métal dit plus "torqué", et probablement pour les amateurs de Metal plus soft! Même la présentation graphique n'est pas très attirante; Quoi que Sacred Reich n'a jamais exceller dans l'art visuel. Bref je l'aurai essayer, mais sans grands résultats. Domage, parce qu'après 23 ans de mutisme, je me serais attendu à entendre quelque chose de pas mal mieux!

Destruction - Thrash Metal - Allemagne, Weil am Rhein.

Born to Perish 2019.

5,5/10

Century Media.

Disponible 09 août CD.

Écout
er ici.

Schmier et Mike, membres fondateurs de Destruction, fomation faisant partie des pionniers du Thrash Metal, nous apportent leur seizième album en carrière.

Bon il faut bien l'avouer, nous n'aurons plus jamais droit au son des premiers albums de Destruction, pas plus qu'au style de composition "in your face". Albums qui même maladroits et assez mal produits, avaient marqués et changés la face du Thrash Metal à ce moment; Tout comme Kreator avec la même maladresse mais efficacité; La révolution Metal des années 80!

Aujourd'hui, Schmier et Mike les deux seules menbres originaux continuent à produire des albums, qui parfois sont intéressants, voir même bons. Mais dans le cas présent, je ne m'avancerai pas à appliquer les mêmes qualificatifs pour Born to Perish... Car il s'agit d'une sortie que je qualifierai de plutôt moyenne au niveau de la composition. Pas de très bons moments et pas beacoup de bons moments. Un album qui passerait facilement sous le radar et personne ne s'en plaindrait à mon avis.

Born to Perish à la qualité d'être très bien produit et aussi bien présenter graphiquement, mais parfois la glaçage cache un gâteau moyen! Il n'est pas totalement "ordinaire" cet album, mais si je reprend l'analogie du gâteau, il serait du type Joe Louis versus un Forêt Noir! On ne meurt pas de manger un Joe Louis et c'est même cool parfois, mais ce n'est pas une grande expérience culinaire; Born to Perish n'est pas non plus une grande expérience musicale...