Les choix albums 2021 du Doc.


01.
Hate
Rugia
01.
Cradle of Filth
Existence is Futile



02.
Cryptosis
Bionic Swarm

 

02.
Crescent
Carving the Fires of Akhet
03.
Temple of Dread
Hades Unleashed

03.
Der Weg Einer Freiheit
NOKTVRN
04.
Gojira
Fortitude
04.
Pathology
The Everlasting Plague
05.
Diskord
Degenerartions
05.
Asphyx
Necroceros
06.
Fear Factory
Aggression Continuum

06.
Aggression
Field of Nightmares EP
07.
Memoriam
To the End
07.
Evile
Hell Unleashed
08.
Aeon
God Ends here

08.
The Monolith Deathcult
V3- Vernedering

09.
Cannibal Corpse
Violence Unimagined


09.
Blood Red Throne
Imperial Congregation
10.
Carcass
Torn Arteries
10.
Ministry
Moral Hygiene

Lamb of God: Groove Metal/Metalcore. USA, Virginie.

Omens: 2022.

NA/10

Epic Records.

Disponible 07 octobre CD, LP et Numérique.

Écouter ici.

 

 

Spiritus Mortis: Doom Metal. Finlande, Alavus.

The Great Seal: 2022.

7,5/10

Svart Records.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écouter ici.

Vous êtes amateur du genre Doom Metal dit plus traditionnel, et vous êtes aussi un fan de Candlemass, et bien Spiritus Mortis (au début sous le nom de Rigor Mortis) sera parfaitement dans votre palette! Je les découvre avec ce cinquième album, et malgré le fait que le groupe existe depuis 1987... ci absolument rien de nouveau ou d'original, mais j'admet volontiers que cette formation et cet album sont tout à fait intéressant!

The Great Seal est typiquement ce qu'on pourrait nommé du Doom "classique", puisqu'il propose ce qu'on avait retrouvé avec les groupes tel que Trouble (initialement), Pentagram, Cathedral, et même Black Sabbath, mais je parle ici de sonorité et de riffs, car le vocal tant qu'à lui est très prêt de ce que faisait Robert Lowe avec Candlemass, comme mentionné. Il s'agit d'un Doom qui ne fracasse rien mais qui est honnête et qui est de belles qualités; Très mélodique, intelligent et efficace! Le quintet comporte deux membres originaux, et l'ensemble du groupe est très performant et possède indéniablement un "musicianship" très assumé. La production est irréprochable et la présentation fort correcte. Quarante quatre minutes de "bon vieux Doom"!

 

Behemoth: Black/Death Metal. Pologne, Pomerania.

Opvs Contra Natvram: 2022.

9/10

Nuclear Blast.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écouter ici.

Treizième album pour ce puissant trio qu'est Behemoth, et une fois de plus Nergal, Inferno & Orion ne m'ont pas déçu! Opus Contra Naturam, expression alchimique signifiant la genèse "non naturelle", propose plus de 43 minutes d'excellent Métal Extrême dans la même veine que ce que nous a proposer le groupe depuis les dernières années, soit une musique recherchée, possiblement moins brutale, mais plus raffinée et tout aussi sombre et efficace. Behemoth qui aura vu ses débuts dirigés vers un Black Metal dit plus sauvage, aura au fils des années et albums, révisé sont orientation vers une tendance qui inclus certains ingrédients du Death Metal, et cette façon de faire a permis selon moi, une bonification du résultat. Déjà en 1999 avec Satanica, on pouvait dénoter cette tendance, mais la véritable ligne s'est tracée avec Demigod en 2004.

Depuis, le groupe à peaufiné énormément sa façon de composer, en y ajoutant des éléments plus spatiaux et d'ambiances sombres, apportant ainsi une enveloppe sonore beaucoup plus garnie et léchée. L'album The Satanist de 2014 affichait l'évidence de cette façon de faire et d'un nouveau regard de l'oeuvre. Il est possible que la facette adoucie de la brutalité du groupe, ne plaise pas à
tous les amateurs, mais en contre partie une musique plus songé ne devrait pas rebuter, surtout lorsqu'elle ne se dénature pas, mais qu'elle s'expose de manière actualisée. Je fais un bref
comparatif, celui du groupe SepticFlesh, qui aura suivit une démarche similaire au niveau de sa maturation. Opus Contra Naturam, est pour moi un bel exemple d'accomplissement, d'efficacité
et de puissance! L'album est excellent à plusieurs niveaux et on y retrouve toujours cette facette malsaine et sombre du monstre qu'est cet icône du Métal. La production est excellente pour ces
43 minutes de musique. Par contre, graphiquement, la présentation manque un peu de punch...
ici, l'emballage est n'est pas au top, mais le contenu n'est absolument pas décevant, au contraire
il en rejette!

 

Bloodbath: Death Metal. Suède, Stockholm.

Survival of the Sickest: 2022.

8,5/10

Napalm Records.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écouter ici.

Avec Bloodbath, difficile de se tromper, depuis le premier album du groupe Resurrection Throught Carnage en 2002, alors que Mikael Åkerfeldt était au vocal, Bloodbath n'aura fait parraitre que de bons albums!

Cette formation sait parfaitement allier la lourdeur à la rapidité, leur recette est très homogène et réussie! Avec la venue de Nick Holmes (Old Nick) en 2014 aussi de Paradise Lost, les albums se sont succédés avec un gage de qualité assuré! Ici avec ce sixième album du titre de Survival of the Sickest, soyez certain que tout est au rendez-vous pour combler les amateurs de Death Metal avec efficacité et intensité. Suvival of the Sickest possède d'excellentes pièces, tout autant au niveau de la production et contenu d'une longueur très correcte soit près de 45 minutes. La venue du nouveau guitariste Tomas Åkvik qui succède à Joakim Karlsson semble avoir apporter au groupe une énergie supplémentaire. Bloodbath frappe encore fort et dans le mile avec cette nouvelle parution!

 

Heads for the Dead: Death Metal. Internationnal.

The Great Conjuration: 2022.

7/10

Transcending Obscurity Records.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écouter ici.

Heads for the Dead est un quatuor d'Horror Metal que je découvre avec cette troisième parution, dont le titre doit certainement s'inspirer des productions de l'univers The Conjuring. C'est évidemment la présentation graphique qui aura attiré mon attention, avec cette composition rappelant certains films du répertoire d'horreur de série B des années 70. En écoutant cet album, le contenu répond assez bien à l'emballage; C'est à dire qu'il s'agit effectivement d'un Death Metal d'horreur qui s'inspire du cinéma et de la littérature du genre. Heads for the Dead est un groupe formé par un anglais, un allemand, un suédois et un américain, qui évoluent tous dans d'autres groupes plus ou moins connus tel que Massacre et Revel in Flesh; C'est donc un groupe concept . The Great Conjuring n'est pas un "wow" pour moi, parce qu'il est somme toute assez générique dons son ensemble, mais il comporte de petits éléments originaux et bien inclus dans certains titres. Par moment, cet album donne même l'impression d'avoir été composer, du moins à certains moment, dans l'esprit d'une trame sonore. Ce n'est un grand album et musicalement ce n'est pas renversant, mais il est intéressant et sonne assez bien! Mon appréciation se situe principalement envers ce qu'il dégage et l'ambiance qu'il apporte.