Les choix albums 2019 du Doc.


01.
Possessed
Revelations of Oblivion
01.
Hanzel Und Gretyl
Hexennacht



02.
Misery Index
Rituals of Power

 

02.
Bodyfarm
Dreadlord
03.
Vltimas
Something Wicked Marches In

03.
Cannabis Corpse
Nug So Vile
04.
Hour of Penance
Misotheism
04.
Memoriam
Requiem for Mankind
05.
Ade
Rise of The Empire
05.
Sodom
Out of the Frontline Trench EP
06.
Undead Prophecies
Sepiternal Void

06.
Firespawn
Abominate
07.
Tribe of Pazuzu
Heretical Uprising EP
07.
Omophagia
646965
08.
Beheaded
Only Death Can Save You

08.
Darksider
Darksider

09.
3Teeth
Metawar


09.
Naga
Void Cult Rising
10.
Nile
Vile Nilotic Rites
10.
Exhumer
Hostile Defiance

Six Feet Under: Death/Groove Metal. U.S.A., Floride.

Nightmares of the Decomposed: 2020.

NA/10

Metal Blade.

Disponible 02 octobre CD, LP et numérique.

Écout
er ici.

Le dixseptième album à venir.

 

Napalm Death: Death/Grind Metal. Angleterre, Birmingham.

Throes of Joy in the Jaw of Defeatism: 2020.

8,5/10

Century Media.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.

Un seizième album pour Naplam Death, et en voilà un qui se taille une place importante dans mes retenues de 2020. Les quatre membres du groupe prouvent qu'ils sont en forme, qu'ils ont toujours le feu sacré et que le plaisir est au rendez-vous! Naplam Death se permet même un forme d'exploration, puisqu'ici, on flirte avec quelques aspects légers de Industriel, ce qui n'est absolument pas pour me déplaire! 42 minutes de bon Métal à la tendance Grind, mais il faut avouer que le groupe est un peu plus posé qu'auparavant, et ce n'est pas un défaut tant qu'à moi.

Un album qui comporte des moments très forts en majorité, mais aussi quelques incartades qui auraient pu être discartés; Mais c'est mineure ici. La voix de Barney Greenway est excellente et probablement meilleure à mon goût, avec cette maturité de la cinquantaine qui lui donne un ton plus assuré et percuttant. Une production impeccable, une présentation qui ne laisse pas indifférent, et un contenu tout à fait à la hauteur des amateurs!

Venomous Concept: Hardcore/Grind. U.S.A., Illinois.

Politics Versus The Erection : 2020.

7,5/10

Season of Mist.

Disponible LP (250 copies) et CD.

Écout
er ici.


Avouez que la pochette en dit long! On aime ou on n'aime pas du tout Venomous Concept; Moi j'aime bien! VC est une forme de super group avec deux membre de Napalm Death en Shane Embury et Danny Herrera, Kevin Sharp de la défeute formation Brutal Truth et Dan Lilker ex Nuclear Assault, brutal Truth et SOD (quoi que son statut ne soit pas défini actuellement).

Un quatrième album en 17 d'existence, mais accordons leur qu,il s'agit d'un "side project"
; Mais malgré peu d,album à leur actif, ils sont bons et Politics Versus The erection l'est aussi. On ne changera pas la face de la musique Underground ici, mais c'est honnête et efficace! Il n'ya pas grand chose d'autre à dire, mis à part "écoutez le, ça vaut la peine!"

Incantation: Death Metal. U.S.A., Pennsylvanie.

Sect of Vile Divinities: 2020.

7/10

Relapse Records.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.

Incantation est définitivement un autre groupe qui fait partie des pionniers du Death Metal. La formation existe depuis 1989. Initialement formé par John McEntee and Paul Ledney, actuellement il ne reste plus que McEntee en tant que membre original.

Cette onzième parution qui porte le titre de Sect of Vile Divinities, ne m'aura pas charmé lors de ma première écoute; Je l'ai trouvé quelque peu ennuyant à ce moment. Par contre ma deuxième et troisième écoute auront été plus convaincantes! Je ne peux affirmer que cet album fera parti des mes choix premiers pour cette année, par contre, la lourdeur de Sect of Vile Divinities et l'ambiance qui s'en dégage, auront été deux éléments suffisamment efficaces pour me faire reviser mes positions. Notons que la production est très bien et appuis parfaitement les deux principales qualités que je lui trouve et que j'ai mentionnés. L'exécution musicale est très bien et il est évident que John McEntee sait bien s'entourer avec entre autre le batteur Kyle Severn qui est du groupe depuis 1994. Mais il reste que cet album ne fracasse rien à mon humble avis, et demeure dans une ligné correcte et efficace du genre, mais sans rien n'y apporter de nouveau non plus.

Généralement, je préfère les pièces lourdes qui sont majoritaires, aux quelques une qui sont plus "torquées"! Un album très correct et bien fait mais il ne défonce rien.

Scarab: Death Metal. Egypte, Caire.

Martyrs of the Storm 2020.

8,5/10

ViciSolum Productions.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.

Les membres de Scarab, à l'instar de leurs compatriotes de Crescent, font dans le créneau Death Metal à consonance folklorique (mais pas trop) issue de l'Antiquité égyptienne. Un Death Metal franc et direct qui possède tout de même une finesse de composition et d'exécution! On y retrouve cette essence/ambiance de la mythologie de l'ancienne Égypte utilisé par le genre, tel que Nile le fait ou encore Maat; Ce qui a tendance à me plaire.

Ce troisième album du titre de Martyrs of the Storm, n'entre pas dans l'hyper brutal comme le font les noms mentionnés, mais demeure très efficace et a définitivement de l'impact, tout en comportant des passages possiblement un peu plus mélodique et orchestraux. Le vocal de Sammy Sayed donne l'impression d'entendre une entité malveillante d'outre tombe, ce qui apporte une dimension complémentaire qui appuis grandement cette atmosphère mystique! Un type de composition qui ne sort pas nécessairement des sentiers battus, mais qui comporte un petit plus sympathique au niveau des arrangements, le tout enveloppé de quelques effets très bien placés, dans une production est fort correcte. Les pièces qui ont une moyenne d'environ cinq minutes passent très rapidement, c'est donc signe que le matériel est bon et est de qualité.

Martyrs of the Storm fait partie des bons albums de cette année et se taille certainement une place dans mes retenues annuelles!