Les choix albums 2018 du Doc.

Le Top 10 du Dr.Pain

Les 10 mentions du Dr.Pain
01.
The Monolith Deathcult
V2-Vergelding
01.
Conan
Existential Void Guardian



02.
Behemoth
I Love You at your
Darkest

 

02.
Hate Eternal
Upon Desolate Dands
03.
Crescent
The Oder of Amenti

03.
Sodom
Partisan EP
04.
Hooded Menace
Ossuarium Silouhettes
Unhallowed
04.
Anaal Nathrackh
A New Kind of Horror
05.
Bloodbath
The Arrow of Satan
is Drawn
05.
Cast the Stone
Empyrean Atrophy
06.
Soulfly
Ritual

06.
Abysmal Grief
Blasphema Secta
07.
Krisiun
Scourge of the Enthroned
07.
Portal
Ion
08.
Voidhanger
Dark Days of the Soul

08.
On Thorns I lay
Aegean Sorrow

09.
Deicide
Overtures of Blasphemy


09.
Trinity Blast
Left Behind
10.
Voivod
The Wake
10.
Abysmal Torment
The Misanthrope

Toxic Holocaust- Speed/Thrash Metal - USA, Portland.

Primal Future 2019.

6/10

eOne.

Disponible CD, LP, Numérique.

Écout
er ici.

Plusieurs musiciens prennent la décision d'être des "one man band", et de tout faire eux même tant au niveau de la composition, de jouer tous les instruments que de gerer le tout. Joel Grind en est un de ceux là, du moins il le fait régulièrement. Il serait donc possible de nomer le "groupe" Joel Grind!

Quoi qu'il en soit, Primal Future est le sixième album studio de Toxic Holocaust, mais après écoute il n'est pas parmis mes préférés de cette courte discographie; Non pas qu'il ne soit pas intérressant au niveau du contenu, mais cet album ne sonne pas! Aucune présence ni ampleur et une production plutôt ordinaire. Les guitares n'ont pas d'attaque et l'ensemble sonne étouffé. Par contre, je me suis posé cette question: Étant donné que la présentation graphique nous ramène aux vielles affiches de cinéma de Sci-Fi des années 80, et de type série B, est-ce que Joel Grind aura voulu produire une forme de concept rétro? Puisque les pièces sonnent un peu comme à cette époque montante du Métal, époque ou la mojorité des bands utilisaient ce genre pochette illustrée parfois très maladroitement, renfermant un Métal produit avec les moyens du bord ou par un producteur dépassé par les événements, parce qu'il ne connaissait absolument rien ce genre de musique... Bref, il est possible que Grind est eu cette vision... Ou pas?

Mais malgré toutes ces hypothèses, Primal Future ne m'aura pas séduit réellement. Je lui trouve de bonnes pièces, mais en tant qu'audiophile, je le trouve un peu irritant au niveau de sa qualité sonore.

 

Exhumed - Death/Gore Metal - USA, Californie.

Horror 2019.

8/10

Relapse Records.

Disponible CD, LP, Numérique.

Écout
er ici.


Je ne peux que dire bravo! Ce nouvel album des maitres du Gore Metal frappe fort. De courtes pièces d'une moyenne d'une minutes 25, soit la signature du Grind, mais qui fracassent tout, dans une cadence parfaite. Parfois "dans le fond", à d'autre moments plus "Power Death", bref un très bon album dans le genre, qui bénificie d'une excellente production. J'avais eu le plaisir de voir Exhumed il y a quelques années, et j'avais bien aimé; Je suis certains que le band défonce encore plus la baraque aujourd'hui! Une recette simple, des compositions et riffs plutôt basiques, mais tellement efficaces!

Bodyfram - Death Metal - Pays Bas, Amersfoort.

Dreadlord 2019.

7,5/10

No Dust Records.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.



En août dernier, le groupe de Death Metal Bodyfarm devait rendre un dernier hommage à leur chanteur/guitariste Thomas Wouters qui perdait son combat contre le cancer. Ce dernier avait quitter la formation en mars, afin de livrer bataille contre la maladie. Le groupe avait annoncé à ce moment que le statut de Bodyfarm n'était plus défini.

Quoi qu'il en soit, l'album prévue au contrat devait sortir, et c'est ce qui aura été fait; Le quatrième opus de Bodyfarm est disponible depuis le 27 septembre. Album dont le vocal avait déjà été enregsitré avec Thomas Wouters.

Bodyfarm est le genre de formation assez typique du Death Metal Européen, et plus précisément de la ligné des Swedish Death Metal bands. Relativement peu innovant et original, voir parfois un peu redondant, il demeure malgré tout que, cette formation est toujours très efficace dans le genre. Dès le début de Dreadlord, les trois premières pièces donnent l'impression qu'il s'agit de la même, mais avec quelques variations... Mais c'est "une" bonne pièce! On y retrouve quelques "mid tempo" plus lourds, mais généralement l'album comporte une vitesse de croisière assez régulière et entrainante! La production est fort correcte et la présentation est très bien. Dreadlord est le genre d'album qui ne passera pas à l'histoire et qui se confondera dans la masse Métallique, mais pour les amateurs du groupes et du genre, il fait parfaitement le travail et comporte de très bons moments!

Opeth - Progressive Rock - Suède, Stockholm.

In Cauda Venenum 2019.

7,5/10

Moderbolaget Records.

Disponible CD et LP.

Écout
er ici.



Mikael Åkerfeldt ce génie de la musique reviens avec sa bande de musiciens hyper talentueux afin de présenter le treizième album d'Opeth; Opeth, formation qui aura débuter en 1990 avec un Metal Progressif fortement axé sur vers le Death, et qui depuis s'est orienté vers la saveur pure du Progressif, avec quelque éléments du Metal, mais principalement sur les bases du Rock.

Je les avais malheureusement mis de côté depuis quelques années, puisque les derniers albums ne correspondaient plus à ce que j'aimais chez Opeth. Mais cet album me rejoint beaucoup plus que ces prédécesseurs après quelques écoutes; Non pas que le groupe est redevenu "Metal" mais la dynamique des pieces me plait et j'y ressent tout de même plus d'énergie. Superbement bien produit, In Cauda Venenum se classe parmis les bons albums de Progressif dit intelligent.

Exhorder - Thrash/Groove Metal - USA, Louisianne.

Mourn the Southern Skies 2019.

7,5/10

Nuclear Blast.

Disponible CD et LP.

C'est le neuvième album que BRT nous présentera, et rapellez vous que le précédent du nom de Union Exhorder est synonyme de pionniers du Thrash Metal; Le groupe aura vu le jour en 1985 et malgré que leur feuille de route soit ponctuée de quelques pauses, Exhorder existe toujours... Disons que Vinnie Labella et Kyle Thomas font vivre encore Exhorder, étant les deux seuls membres originaux.

Certes, le groupe fait partie des défricheurs du Metal et du Thrash, mais ce n'est certainnement pas sa contribution discographique, puisque Mourn the Southern Skies n'est que le troisème album en plus de 34 ans! Côté productivité, on repassera. Le site officiel du groupe affiche ceci: "Thrash is Back". Et je ne sais pas quoi trop en penser? Selon moi le Thrash n'était pas mort, mais pas fort et surtout qu'il serait plutôt question maintenant de "clones" que de groupes... De toute manière ce n'est pas le sujet ici, parlons plutôt ce cette parrution!

Disons nous le bien, Mourn the Southern Skies ne comporte pas d'originalité et ne réinvente absolument rien du tout. Pourquoi? Parce que le Thrash n'a plus rien de nouveau à dire, voilà pourquoi. Mais est-ce que le fait de ne plus avoir de nouveaux discourts, empècherait de raconter à nouveau une bonne histoire? Non, et c'est ce que font les groupes tel qu'Exhorder. Une sonorité connue, des riffs connus, une mélodie connues aussi, bref du réchauffé, mais réchauffé juste à la bonne température et qui possède encore une saveur. Un peu comme ce que fait Testament et ils le font bien... Tient, d'ailleurs Exhorder me rapelle un peu Testament! Quoi qu'il en soit cet album est subermenent bien produit et réalisé, il sonne vraiment bien! Les musiciens sont très performants et de talent. Les pièces qui s'entrecroisent entre un tempo plus lent (groove) et une vitesse typique au Thrash Metal, sont assez bonnes et efficaces, et surtout parfaitement bien structurés! Cette machine baigne dans l'huile et est rodé au quart de tour. Non ça ne réinvente rien, mais ça ne fait rien, puisque la qualité est au rendez-vous!