Les choix albums 2019 du Doc.


01.
Possessed
Revelations of Oblivion
01.
Hanzel Und Gretyl
Hexennacht



02.
Misery Index
Rituals of Power

 

02.
Bodyfarm
Dreadlord
03.
Vltimas
Something Wicked Marches In

03.
Cannabis Corpse
Nug So Vile
04.
Hour of Penance
Misotheism
04.
Memoriam
Requiem for Mankind
05.
Ade
Rise of The Empire
05.
Sodom
Out of the Frontline Trench EP
06.
Undead Prophecies
Sepiternal Void

06.
Firespawn
Abominate
07.
Tribe of Pazuzu
Heretical Uprising EP
07.
Omophagia
646965
08.
Beheaded
Only Death Can Save You

08.
Darksider
Darksider

09.
3Teeth
Metawar


09.
Naga
Void Cult Rising
10.
Nile
Vile Nilotic Rites
10.
Exhumer
Hostile Defiance

Aeternam-Symphonic/Folk/Death Metal. Canada, Québec.

Al Qassam 2020.

8,5/10

Independant.

Disponible CD et Numérique.

Écout
er ici.

La première question qui me vient en tête en écoutant ce nouvel opus des québecois d'Aeternam est pourquoi ce band n'est t-il pas signé sur major label? Ce groupe est assurément de calibre international et produit une musique de haut niveau.

Aeternam évolue dans une tangente métallique qui se rapproche des Behemoth, Melechesh et Rotting Christ de ce monde. Il ne s'agit pas de copie, mais plutôt d'une essence commune qui se tisse chez les formations qui empruntent les volets du "folk" et qui vont vers les sonorités de l'antiquité. La qualité musicale du groupe reflète le professionnalisme des membres et les talents individuels mis en commun dans le processus de création musicale. On retrouve dans Al Qassam, cette inspiration de l'Orient présente dans l'histoire, et qui apporte cette dimension à la fois sombre, mistique et grandiose qui s'entrecroise avec la lourdeur parfois brutale de ce genre de Métal. la portion Death est habilement incorporé et supporte très bien les mélodies aériennes de la voix de Achraf Loudiy, qui doit-on le dire sait se servir maginifiquement de son organe vocal.

Peut-être par moment pas assez "violent" pour moi incorruptible amateur de Death Metal, mais il faut savoir reconnaitre la qualité losqu'elle se présente; Et ici, elle est tout simplement au au rendez-vous.

J'ai eu le plaisir de voir Aeternam à quelques reprises en spectacle, et je puis vous affirmer que le groupe est tout aussi solide "live" qu'en studio!

Un album finement et minutieusement confectionné, et difinitivement efficace!

 

Testament-Thrash Metal. USA, Californie.

Titans of Creation 2020.

6,5/10

Nuclear Blast Records.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écout
er ici.


Un treisième album pour l'un des groupes pionniers du mouvement Thrash Mteal, soit Testament. Formation qui existe officillement depuis 1983 (sous le nom de Legacy entre 1983 ey 1986) et qui fait définitivement partie des incontournables de ce genre.

C'est généralement au quatre ans que Testament propose un nouvel album., ce qui d'ailleurs reflète pas mal la tendance du marché musical, depuis un certain nombre d'années. En quatre ans il peu se passer bien des choses, mais on espère toujours que ce seront de bonnes choses! Ce qui malheureusement n'est nécessairement le cas ici pour ce nouvel album. Titans of Creation est certainement bien fait, il sonne plutôt bien et profite d'une excellente production, mais en contre partie, il est très peu original et se situe dans le très générique du Thrash Metal... Et faut-il le dire, comme la mojorité de ce style métallique, devenu peu inventif et ma fois presque banale! Ce n'est pas un album qui détone, au contraire il sonne à mes oreilles comme quelque chose d'ordinaire et peu stimulant. Je ne dit pas avoir détesté Titans of Creation, pas du tout, il y a des pièces qui sont très correctes, c'est simplement qu'il se confond dans la masse et il pourrait passer inaperçu. Tout comme l'effet qu,avait eu sur moi le précédent album, Brotherhood of the Snake. Si me fie au passé, Testament produit une séquence de deux bons ou intéressants albums, pour une de deux ou trois moyennement bons..

Le constat est fait depuis bien des années, le Thrash Metal est plutôt mort depuis longtemps; Les formations qui font de genre depuis leur début, ne dérongeront pas de leurs habitudes, et produiront encore pratiquement la même chose depuis les 35 dernières années.

On Thorns I Lay-Gothic/Doom Metal. Grèce, athènes

Threnos 2020.

7,5/10

Liforce Records.

Disponible CD, LP et Numérique.

Écout
er ici.


Threnos du grec antique qui signifie pousser de grands cris, et voir aussi des lamentations funèbres.

Threnos qui est aussi le neuvième album de la formation On Thors I Lay, et qui semble provenir effectivement d'une procession funèbre, révèle à la fois mélodie, noirceur et lourdeur. Sept pièces majoritairement et relativement longues, qui allient à la fois le Doom et le Gothic, parfois mélodique. Mais attention, il ne s'agit pas ici de Gothic léger et accessible comme bien des groupes le font! On Thorns I Lay utilise plutôt le côté obscur du genre, et c'est bien fait.

L'album est bon et sonne très bien. Personnellement, les trois quarts de Threnos m'ont plu, et la dernière portion m'est apparue simplement moins intéressante, mais c'est évidemment subjectif. Trop de groupes qui ont navigués dans les eaux du Gothic l'ont indéniablement dénaturé et voir même "commercialisé"... Ici ce n'est pas le cas avec On Thorns I lay, c'est du Doom Gothic pleine essence!

Planet of the Dead-Stoner/Sludge/Doom Metal. Nouvelle Zellande, Wellington.

Illuminati 2020.

8,5/10

Indépendant.

Disponible Numérique.

Écout
er ici.

Ce qui m'aura initialement attiré chez Planet of the Dead est cette superbe pochette d'inspiration Classic Sci-Fi! Mais ce n'était pas tout, puisqu'en plus d'une excellente présentation, le contenu de ce premier album l'est tout autant! Planet of the Dead est un quatuor qui fait une musique lourde est assez simple; c'est généralement le cas lorsqu'il est question de Doom. Probablement fortement influencé par Black Sabbath, Fear of a Dead Planet apporte cette lourdeur qui caractérise le genre, sauf qu'ici en plus on y retrouve des mélodies qui imprègnent la mémoire assez rapidement. Il y a cet effet de répétition qui doit y être pour quelque chose. Quoi qu'il en soit, il relativement rare qu'après une première écoutes de se rappeler plusieurs passages... C'est du moins l'effet que l'album m'a sonner. Le vocaliste Mark Mundell chante majoritairement avec un timbre plutôt gras et caverneux, mais il se permet aussi de varié avec une voix beaucoup plus claire et "belle". Il y a donc variation à ce niveau, ce qui brise par moment cette répétition (qui soit dit en passant, n'est absolument pas négative) des riffs du Doom et du Stoner. Dans ce créneau musical souvent restreint, il est bien de voir et d'entendre des formations qui réussissent encore à apporter un petit quelque chose.

La production est excellente, les pièces le sont tout autant pour un amateur du genre, et plus de 40 minutes de ténèbres!

Sepultura-Thrash/Groove Metal. Brésil, São Paulo .

Quadra 2020.

9/10

Nuclear Blast Records.

Disponible CD, LP et Numérique.


Écout
er ici.

J'avoue ne pas avoir été un grand amateur de Sepultura initialement; Il y a évidemment des parutions qui m'ont plues tel que Chaos AD bien entendu et Roots, mais mon intérêt pour le groupe s'est concrétisé spécifiquement avec l'arrivé de Derrik Green au vocal. Il a apporté beaucoup au groupe et aura permis à Sepultura de s'élever à niveau supérieur! Son vocal est beaucoup plus enveloppant que ce que faisait Cavalera avec Sepultura. Disons que la voix de Green se prête mieux au son et qu'il apporte une dimension de plus grande ampleur.

Ceci dit, Quadra est un album fort bon dans lequel on retrouve parfois un peu l'essence de Roots au niveau de l'instrumentation traditionnel et du spectre tribal, mais il demeure à la fois très différent. Ceux qui auront aimé le précédent album Machine Messiah feront probablement comme moi au départ, soit de faire une comparaison automatique Quadra à ce dernier. Ce qui au final n'est pas nécessairement la bonne chose à faire, puisque Quadra a sa propre signature et qui est d'ailleurs palpable. Mais il est vrai que Machine Messiah est un album marquant! Quoi qu'il en soit ce nouvel album est puissant et bien fait, et comporte une production irréprochable! Son architecture est parfois complexe tout en demeurant fluide. On y retrouve des pièces qui typiquement Thrash Metal, mais contrasté par des élément plus Groove et tribal, et parfois même touchant le Death Metal. De plus, j'ajouterais qu'on y retrouve quelques ambiances à connotation progressives. La balance de ces éléments et l'homogénéité est excellente, et permet une écoute variée très agréable et loin d'être monotone. À ce sujet, la très bonne instrumentale The Pentragram apporte beaucoup de dimensions!

Quadra est très bon album qui ne demande qu'à être découvert sur plusieurs écoutes, parce qu'il se révèle différemment d'une fois à l'autre et tout en finesse!